Les nouvelles fractures du MR

01/12/16 à 13:39 - Mise à jour à 13:56

Source: Le Vif/l'express

Kazakhgate et sorties de De Decker, économies contreproductives au fédéral, élections internes douloureuses, faiblesse du président Chastel, Fillon et vague populiste : les libéraux francophones terminent l'année dans les cordes.

La droite est à la fête en France, après l'énorme succès de la primaire pour l'élection présidentielle et la vague qui porte l'ancien Premier ministre, François Fillon. Généralement, les euphories de nos voisins sont contagieuses en Belgique francophone. Mais en cette fin d'année, le MR fait la soupe à la grimace. " Cela fait six mois que nous n'avons pas la moindre bonne nouvelle à annoncer ", peste Georges-Louis Bouchez, délégué général du parti. " Alors que l'adoption de notre nouveau manifeste doctrinal, en novembre, devait relancer notre dynamique, voilà l'affaire De Decker qui nous poursuit ", regrettent en choeur les députés fédéraux Denis Ducarme et Richard Miller.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires