Les normes de sécurité dans les tunnels laissent à désirer

29/12/11 à 21:25 - Mise à jour à 21:25

Source: Le Vif

Les tunnels sur les routes belges ne répondent pas tous aux normes de sécurité. "On investit trop peu dans la sécurisation des tunnels, mais on ne peut pas se le permettre s'il devait s'y passer quelque chose", affirme jeudi Danny Smagghe, porte-parole de Touring dans De Morgen.

Les normes de sécurité dans les tunnels laissent à désirer

© Belga

Une mauvaise ventilation en cas d'incendie ou l'absence de plans d'urgence et d'évacuation, tels sont quelques-uns des problèmes relevés par l'organisation Touring dans les tunnels belges. Les tunnels Kennedy et Craeybeckx à Anvers sont notamment de très mauvais élèves.

Pourtant ils appartiennent au réseau routier transeuropéen et doivent dès lors répondre à des normes de sécurité strictes mises en place après la catastrophe dans le tunnel du Mont-Blanc en 1999.

D'autres tunnels sont également pointés du doigt par Touring. "Avez-vous déjà traversé une seule fois le tunnel Léopold II à Bruxelles? Ça ressemble aux Grottes de Han", affirme M. Smagghe.

La ministre flamande de la Mobilité Hilde Crevits (CD&V) avait débloqué il y a deux ans 8,7 millions d'euros pour la création d'un centre flamand pour les tunnels, qui avait pour objectif d'augmenter la sécurité dans une trentaine de tunnels gérés par l'agence régionale des routes (AWV). "Nous prévoyons 12,2 millions d'euros pour mettre en ordre les tunnels d'ici 2013", dit-on à son cabinet.

LeVif.be, avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires