Les négociations avec la police aéroportuaire ne seront pas avancées

28/03/16 à 20:00 - Mise à jour à 20:00

Source: Belga

(Belga) Les négociations entre la police aéroportuaire à Zaventem et les autorités ne seront pas anticipées. Une réunion est prévue mercredi, a indiqué Alain Peeters, président de la section du Brabant flamand du Syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS).

La police de l'aéroport de Zaventem a menacé de partir en grève à partir de mercredi si les mesures de sécurité à et autour de l'aéroport ne sont pas revues à la hausse. Le syndicat policier demande un contrôle de tous les passagers avant leur entrée dans l'infrastructure provisoire de l'aéroport qui devrait prendre la forme d'une tente et qu'aucun véhicule ne puisse apparaître dans un rayon inférieur à 100m du terminal temporaire. Le préavis de grève date d'avant les attentats de mardi dernier. Avec une éventuelle réouverture partielle de l'aéroport en ligne de mire, on pouvait s'attendre à une anticipation des négociations. "L'urgence pouvait être invoquée par les autorités, mais il n'en sera rien. La concertation reste prévue mercredi", a expliqué M. Peeters. "Nous-mêmes ne sommes pas demandeurs de convoquer le comité de concertation un jour plus tôt. Après une discussion dimanche avec les représentants du ministère de l'Intérieur, nous avons la plus entière confiance envers les autorités. Nous voulons leur donner le temps d'analyser nos propositions et d'accéder à notre demande." (Belga)

Nos partenaires