"Les nationalistes flamands n'ont pas le courage des Catalans"

04/11/17 à 09:30 - Mise à jour à 09:30

Source: Belga

Le député fédéral Kristof Calvo (Groen) estime samedi, dans une interview accordée à L'Echo, que la crise espagnole qui s'invite dans la politique belge "mérite d'être traitée par un Premier ministre en bonne et due forme".

"Les nationalistes flamands n'ont pas le courage des Catalans"

Kristof Calvo © Belga

"Une crise comme celle qu'on a vécue mérite d'être traitée par un Premier ministre en bonne et due forme et pas par le compte Twitter de Theo Francken" (N-VA, ndlr), estime l'élu flamand écologiste, originaire de Catalogne et arrivé à Anvers à l'âge de six ans.

Il affirme en outre que "la N-VA n'a pas le courage de ses opinions, elle n'a pas le courage des indépendantistes catalans qui, eux, osent poser la question de l'indépendance de la Catalogne au peuple catalan."

En Belgique, "N-VA ne le fait pas. Et elle ne le fait pas pour une simple et bonne raison: il n'y a pas 10% des Flamands qui sont en faveur de l'indépendance de la Flandre", estime M. Calvo.

Il poursuit son raisonnement en estimant que le parti nationaliste "se prendrait une baffe magistrale en posant cette question qui figure pourtant comme article 1 de ses statuts. Mais elle n'a pas le courage de ses opinions, ce sont des nationalistes commerçants qui vont où va le vent."

"Aujourd'hui, la N-VA est devenue parfois une sorte de Vlaams Belang light. (...) La N-VA monte les gens et les communautés les unes contre les autres, c'est le règne de la division, un projet qui est aux antipodes du nôtre", conclut l'élu de Malines.

Nos partenaires