Les motos peuvent contribuer à fluidifier le trafic, soutient la FEBIAC

09/09/16 à 16:08 - Mise à jour à 16:08

Source: Belga

(Belga) Les motos et les scooters font partie des solutions pour réduire la densité du trafic et il faut donc adopter des mesures en faveur des deux-roues motorisés, plaide vendredi la Fédération belge de l'automobile et du cycle (FEBIAC) dans un communiqué. Elle réclame notamment de meilleures possibilités de parking.

Les motos peuvent contribuer à fluidifier le trafic, soutient la FEBIAC

Les motos peuvent contribuer à fluidifier le trafic, soutient la FEBIAC © BELGA

La congestion du trafic ne fait qu'empirer sur les autoroutes en direction des agglomérations, même durant les mois d'été, constate la FEBIAC. Selon le Centre flamand de contrôle du trafic, les files s'étendaient en moyenne sur 84 et 117 kilomètres pendant les jours ouvrables des mois de juillet et août derniers. Ces chiffres sont en augmentation par rapport à 2015. Alors que les embouteillages s'allongent encore avec la reprise de l'année scolaire et des activités économiques, les motos et les scooters constituent une solution pour décongestionner le trafic, souligne l'organisation. La règle qui les autorise à rouler entre les files de voitures, sans dépasser les 50 km/h, leur permet de parcourir près de deux fois plus de distance que les voitures sur la même durée. Selon une étude effectuée en 2011 par Transport & Mobility Leuven, les embouteillages diminueraient d'ailleurs de 40% si 10% des automobilistes troquaient leur voiture pour un deux-roues motorisé. Les motos et les scooters permettent de réduire la densité du trafic en ville également, ajoute la FEBIAC. L'organisation demande donc de meilleures possibilités de parking mais également une signalisation plus claire lorsque les deux-roues sont autorisés à emprunter les bandes de bus. (Belga)

Nos partenaires