Les ministres belges suggèrent à l'Eglise de passer aux actes

25/09/15 à 19:51 - Mise à jour à 20:36

Source: Belga

Les trois ministres belges - tous libéraux - présents vendredi à New York ont salué le contenu du discours tenu par le pape François devant l'Assemblée générale de l'ONU, dont l'attention portée aux problèmes globaux, mais en suggérant que l'Eglise catholique mette fin à la discrimation des femmes, mais sans aller jusqu'à préconiser l'ordination de femmes-prêtres.

Les ministres belges suggèrent à l'Eglise de passer aux actes

© Reuters

"Je crois que le discours couvrait vraiment l'ensemble de la matière" en discussion aux Nations unies et dans nombre de forums internationaux, comme la définition de nouveaux objectifs de développement jusqu'en 2030, a déclaré le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders, en décrivant une intervention "très concrète". "Il y a évidemment eu quelques moments liés à la religion, c'est assez normal pour un pape", a-t-il souligné devant quelques journalistes dans la foulée du discours du souverain pontife. Le ministre des Affaires étrangères a notamment épinglé un passage en faveur de l'éducation des filles et (de la fin) des discriminations à l'égard des femmes et des jeunes filles. "Ca montre une certaine évolution dans l'Eglise", a-t-il dit en exprimant l'espoir que ce message "va se traduire par des changements réels" dans le monde catholique. Le ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo, a lui aussi évoqué "quelques messages importants, comme par rapport à l'environnement" et au réchauffement climatique. "Il a aussi été très clair sur l'égalité des chances entre garçons et filles, comme dans l'enseignement", a-t-il lui aussi faire observer. "J'espère naturellement que cela sera aussi une impuls(ion) pour l'Eglise catholique à faire la même chose, que les hommes et les femmes aient dans cette organisation-là les mêmes opportunités, comme c'est souvent déjà le cas dans le reste du monde", a poursuivi M. De Croo, appelant le Vatican à passer "des mots aux actes". La ministre de l'Energie, de l'Environnement et du Développement durable, Marie-Chistine Marghem, a elle aussi salué le "discours à l'humanité" tenu par le pape, en décelant des "avancées" dans l'Eglise en faveur de l'égalité hommes-femmes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires