Les mineurs détenus seront libérés par les magistrats bruxellois, faute de moyens

22/09/15 à 10:01 - Mise à jour à 10:02

Source: Belga

Les juges de la Jeunesse de Bruxelles ont annoncé lundi dans un courrier adressé au ministre de la Justice Koen Geens, avoir décidé de "ne plus assurer le service des mineurs détenus qui seront, par voie de conséquence, systématiquement libérés, et ce à dater du jeudi 15 octobre 2015".

Les mineurs détenus seront libérés par les magistrats bruxellois, faute de moyens

Koen Geens. © Belga

Dans ce courrier qu'a pu lire l'agence BELGA, l'ensemble des magistrats et des membres du tribunal de la Jeunesse francophone de Bruxelles rappellent que depuis le 2 septembre, la juge de la 12e chambre du tribunal de la Jeunesse de Bruxelles est dans "l'impossibilité de tenir les audiences" en l'absence de greffier.

La juge s'est rendue en salle d'audience pour annoncer aux avocats, aux justiciables ainsi qu'au personnel psychosocial qu'"aucune affaire ne pourra être prise" et pour en expliquer les raisons. En l'absence de greffier, ce magistrat ne peut prendre pendant ses services "aucune décision par ordonnance" avec pour conséquence notamment "la libération des détenus" qu'elle serait amenée à recevoir, et l'impossibilité de "mettre à l'abri un enfant qui ferait l'objet de graves négligences ou de violences".

Le courrier porté par l'unanimité des juges de la jeunesse de Bruxelles dénonce un déficit de plus de la moitié des employés du greffe central et des chambres, et à présent d'un greffier à la 12e chambre de ce tribunal.

En savoir plus sur:

Nos partenaires