Les militaires belges surchargés et sous-payés

30/09/16 à 21:23 - Mise à jour à 21:23

Source: Belga

Les militaires belges sont surchargés et sous-payés, a affirmé vendredi le syndicat chrétien ACV (le pendant flamand de la CSC) sur la base d'une étude portant sur 29 militaires provenant de six unités différentes.

Les militaires belges surchargés et sous-payés

© Belga

L'ACV impute la cause de cette situation aux économies qui touchent depuis des années le ministère de la Défense, débouchant sur un "maximum inhumain", a affirmé son secrétaire, Walter Van den Broeck, lors d'une rencontre avec la presse.

"En raison d'un manque sérieux de moyens et de personnel, le militaire doit individuellement prester de plus en plus, sans limitation du nombre d'heures et sans rémunération des prestations réellement effectuées", précise l'étude.

Selon l'ACV, les systèmes de rémunération et de compensation (des heures supplémentaires) "ne sont plus de notre temps".

Le principal grief du syndicat chrétien est l'indemnisation forfaitaire en temps et en argent des heures supplémentaires qui offre, selon l'ACV, des compensations "absolument insuffisantes"

"Cela fait des militaires un groupe de travailleurs bon marché qui sont aussi obligés d'accomplir les tâches qui leur sont assignées sans protester", a souligné M. Van den Broeck, qui a réclamé un paiement "honnête", sur la base des prestations effectuées.

"Chaque heure doit être prise en compte et rétribuée soit en temps, soit financièrement", a-t-il ajouté en réclamant aussi la prise en compte du fait que les prestations supplémentaires sont souvent effectuées en soirée, de nuit, un samedi, un dimanche ou un jour férié.

Le syndicat a calculé la charge de travail, répartie sur un an, du 1er janvier au 31 décembre 2015, de 29 militaires de six unités différentes, sur base de leur feuille de prestation.

En savoir plus sur:

Nos partenaires