Les militaires belges bientôt formés sur un jeu similaire à Call of Duty ?

25/03/15 à 14:31 - Mise à jour à 14:33

Source: De Morgen

Les simulations de combats sur ordinateur pourraient prendre une place importante dans la formation des militaires belges. Le ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA), veut investir 600 000 euros en entrainement virtuel.

Les militaires belges bientôt formés sur un jeu similaire à Call of Duty ?

Call of Duty : Advanced Warfare © http://www.callofduty.com/advancedwarfare/

Les simulations de situations de guerre sur ordinateur sont utilisées depuis des années par les pays de l'OTAN. La Belgique veut, elle aussi, se lancer dans ce genre d'entrainements en ligne. L'idée du ministre de la Défense, Steven Vandeput, est d'acquérir le software nommé Virtual Battle Space pour 600 000 euros, une sorte de Call of Duty pour les professionnels, en résumé. Les militaires belges pourront s'y entraîner sans devoir effectuer de longs déplacements coûteux.

Mais l'armée doit-elle dépenser autant pour un jeu, s'interroge De Morgen? Même si le jeu est de qualité, il y a d'autres dépenses nécessaires et plus urgentes. Des simulations sur ordinateur ne peuvent pas remplacer des entrainements en pleine nature, sur le terrain, car il manque l'aspect physique. Il est impossible, par exemple, d'apprendre virtuellement à réagir à une explosion qui projette un soldat à plus de 50 mètres. Vandeput rétorque, de son côté, que l'armée attend cela depuis très longtemps. Le point positif est que ces simulations sont un moyen meilleur marché de s'entraîner. Elles permettent aussi d'élaborer des procédures tactiques ainsi que de repérer certaines erreurs, ou encore, de se projeter dans des missions futures. Il est en effet possible d'intégrer des centres d'entrainements, des villes et des régions définies dans le logiciel. Un exemple parlant est l'histoire de cette patrouille canadienne qui a pu échapper à une attaque en Afghanistan, car un des militaires s'était souvenu qu'il avait déjà visité l'endroit, chez lui, derrière son écran.

Vandeput, lors d'une visite d'un camp d'entrainement de 380 Belges en Allemagne, a déclaré hier que cet entrainement virtuel est complémentaire avec les entrainements physiques. Il désire quand même continuer à organiser des camps d'entrainement à l'étranger, car ils offrent plus d'espace qu'en Belgique. Tout en économisant en temps et en argent sur les exercices de base. Et en prenant connaissance des chiffres, on ne pourra pas le contredire, deux semaines de camp en Allemagne coûtent 1,4 million d'euros, avance De Morgen. Ces frais englobent le déplacement, la location des installations et les 6500 heures payées aux militaires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires