Les métiers déclarés en pénurie en Wallonie

18/07/16 à 15:30 - Mise à jour à 15:29

Source: Belga

Le médecin généraliste a pour la première fois fait son apparition sur la liste des métiers en pénurie en Wallonie, selon une publication lundi de l'Office wallon de la formation et de l'emploi (Forem), alors que le débat sur l'assouplissement du contingentement de médecins au sud du pays agite le gouvernement fédéral.

Les métiers déclarés en pénurie en Wallonie

© iStock

La liste des métiers en pénurie permet d'établir les études qui, selon certaines conditions, peuvent être entamées par des personnes au chômage tout en bénéficiant d'une dispense. Elle était fixée chaque année par l'Office national de l'emploi (ONEm, fédéral) jusqu'à ce que la 6e réforme de l'État régionalise cette compétence. La liste reprend cette année 73 fonctions critiques, dont 59 sont considérées en pénurie. Et parmi elles figure pour la première fois la profession de médecin généraliste, comme l'annonçait la RTBF.

Un métier en pénurie de main-d'oeuvre est un métier identifié comme critique selon divers paramètres et pour lequel, en plus, le rapport entre le nombre de demandeurs d'emploi inoccupés et le nombre d'opportunités d'emploi gérées par le Forem est inférieur à 1,5. Le débat revêt de forts relents communautaires. Après une analyse détaillée des besoins en praticiens, la commission de planification de l'offre médicale avait suggéré le mois dernier de revoir la clé de répartition des numéros Inami entre médecins flamands et francophones, l'assouplissant de 60%-40% à un rapport 56,5/43,5. Mais la ministre fédérale de la Santé Maggie De Block (Open Vld), qui s'était montrée disposée à suivre cet avis, a été depuis vivement rappelée à l'ordre par ses partenaires de majorité N-VA et CD&V, tandis que le ministre francophone de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS) l'appelait à se prononcer sans tenir compte des pressions flamandes.

Au total, seize fonctions recouvrant divers métiers, qui n'avaient jamais été identifiées comme critiques au cours des cinq dernières années en Wallonie, le sont désormais: conseiller-ère en développement local, médecin généraliste, chargé-e d'analyse et de développement, chef-fe de projet informatique, chef-fe de produit, directeur-rice de magasin, ouvrier-ère des travaux publics, voiriste, paveur-se, monteur-se en structures en bois, carreleur-se, chaudronnier-ère -tôlier-ère, opérateur-rice, conducteur-rice sur appareils de transformation, production physique ou chimique, technicien-ne de laboratoire de recherche des industries de process, expert-e en recherche clinique, technicien-ne de production des industries de process, technicien-ne de production biopharmaceutique, technicien-ne de laboratoire de contrôle des industries de process, technicien-ne mesure et régulation, architecte, géomètre.

Nos partenaires