Les menaces de Sharia4UK prises en charge "avec toute la vigilance nécessaire"

14/05/13 à 12:44 - Mise à jour à 12:44

Source: Le Vif

Joëlle Milquet, ministre de l'Intérieur, a indiqué que les menaces proférées à l'encontre de la Belgique par Abu Abdullah Al-Britani et Anjem Choudary, à la tête du mouvement extrémiste Sharia4UK, constituent "des informations et une affaire qui sont prises en charge avec toute la vigilance et le suivi nécessaires par les services de sécurité et de renseignement".

Les menaces de Sharia4UK prises en charge "avec toute la vigilance nécessaire"

© Image Globe

"Si les musulmans sont poursuivis, alors il y aura la révolution, et seul Allah sait quelles en seront les conséquences pour la Belgique", déclare Anjem Choudary dans un court message vidéo posté sur YouTube, à la suite de l'arrestation du porte-parole de Sharia4Belgium, Fouad Belkacem.

Joëlle Milquet ajoute qu'"à ce stade, aucun commentaire ne s'impose pour des questions de confidentialité compréhensibles".

Fouad Belkacem avait été interpellé le 16 avril en compagnie de trois autres suspects lors d'une vaste opération anti-terrorisme menée en Belgique. Il avait été placé sous mandat d'arrêt. Il est suspecté de participation à une organisation terroriste, en l'occurrence Sharia4Belgium, et d'avoir commis des actes de terrorisme, comme le recrutement de jeunes musulmans appelés à participer à la lutte armée en Syrie.

Fouad Belkacem et Anjem Choudary avaient été condamnés le 10 février 2012 par le tribunal correctionnel d'Anvers à respectivement deux ans et un an de prison dans une affaire d'incitation à la haine et à la violence envers les non-musulmans. Le Britannique avait été condamné par défaut. Le tribunal avait ordonné son arrestation immédiate.

Le ministère de l'Intérieur demande à l'Ocam une analyse des vidéos

Le centre de crise du ministère de l'Intérieur a demandé à l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) d'analyser les nouveaux messages vidéos postés par Sharia4UK sur YouTube et dans lesquels la Belgique est menacée. C'est ce qu'a indiqué mardi Peter Mertens, porte-parole du centre de crise, à l'Agence Belga.

"Lorsque nous recevons ce type de message, nous demandons une analyse de l'Ocam", explique Peter Mertens. "Le centre de crise n'a pas assez de savoir-faire et d'expertise pour en faire une évaluation. C'est seulement lorsque nous recevons un rapport d'analyse de l'Ocam que nous pouvons décider de maintenir ou d'éventuellement renforcer les mesures de sécurité actuelles. Nous contactons ensuite les services de police afin de les informer des mesures."

L'Ocam a également pour tâche de prendre contact avec son homologue au Royaume-Uni, les vidéos ayant été postées par Sharia4UK. L'Ocam a, "via son réseau, des contacts avec les services de sécurité dans d'autres pays et c'est à lui de se renseigner sur les personnes et le mouvement qui ont posté ces vidéos et le niveau de menace qu'elles représentent."

Denis Ducarme attend une réaction des autorités britanniques

Le député Denis Ducarme (MR) a appelé le gouvernement belge à prendre contact avec le gouvernement britannique pour requérir des dispositions à l'égard des islamistes extrémistes de
Sharia4UK. "Il faut s'assurer que la Grande-Bretagne et sa justice prennent ces menaces au sérieux et prennent les mesures ad hoc", a commenté M. Ducarme, évoquant les mécanismes de collaborations européens en matière de police et de justice.

Le député se dit satisfait d'avoir entendu la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet assurer que l'affaire était prise en charge "avec toute la vigilance et le suivi nécessaires par les services de sécurité et de renseignement". Elle s'était refusée à tout autre détail "pour des questions de confidentialité compréhensibles".

Nos partenaires