Les médias flamands "ont une image souvent tronquée de la réalité francophone"

27/09/12 à 11:29 - Mise à jour à 11:29

Source: Le Vif

Le président du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Jean-Charles Luperto, a proposé jeudi, à l'occasion des fêtes de la Fédération, la mise en place d'une cellule de veille médiatique pour corriger "l'image souvent tronquée" de la réalité francophone dans les médias flamands.

Les médias flamands "ont une image souvent tronquée de la réalité francophone"

© Image Globe

Le président du parlement flamand Jan Peumans (N-VA) - présent à l'hôtel de ville de Bruxelles pour la fête francophone - avait évoqué lors de la fête de la Communauté flamande le 11 juillet dernier la méconnaissance entre les deux grandes Communautés du pays.

En réponse, M. Luperto (PS) a mis le doigt jeudi sur un besoin francophone de "mieux communiquer vers la Flandre et les médias flamands". Parce que les médias flamands "eux aussi ont une image souvent tronquée de la réalité francophone, j'en appelle à ce que les responsables politiques, les partis politiques francophones, mettent en place une véritable cellule de veille médiatique afin de corriger, de rectifier systématiquement ces images et ces messages biaisés de la réalité francophone".

La priorité n'est toutefois pas communautaire ni institutionnelle, mais bien socio-économique, a souligné M. Luperto. Le soutien à la création d'emplois et de richesse, l'attrait de nouveaux investisseurs, le défi de la relance économique constituent à ses yeux "le meilleur moyen de préparer l'avenir de Bruxelles et de la Wallonie".

Il a dès lors dénoncé le "piège" de la N-VA qui a récemment proposé d'entamer des négociations institutionnelles après les élections communales, et appelé à concrétiser l'accord institutionnel qui organise un important transfert de compétences vers les entités fédérées.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires