Les médecins voudraient des assistants qui reprendraient certaines de leurs tâches

24/09/16 à 07:34 - Mise à jour à 07:34

Source: Belga

L'Académie royale de médecine de Belgique (Koninklijke Academie voor Geneeskunde van België) demande aux autorités de créer de nouvelles professions dans le secteur des soins de santé.

Les médecins voudraient des assistants qui reprendraient certaines de leurs tâches

© Thinkstock

Cette institution néerlandophone, dont le pendant francophone porte le même nom, est ainsi partisane de l'arrivée de médecins assistants qui pourraient reprendre certaines des tâches du médecin conventionnel et qui seraient dès lors dotés de davantage de compétences que les infirmier(e)s, lit-on samedi dans Het Belang van Limburg et de Gazet van Antwerpen.

L'Académie conseille les autorités sur le plan de la formation et de la recherche. Elle a notamment rédigé un avis à l'attention des gouvernements flamand et fédéral où elle leur demande de créer de nouvelles professions en matière de soins de santé.

"Il y a des projets pilotes en cours (sur les médecins assistants) aux Pays-Bas, en Allemagne, en Angleterre et en Irlande. Nous ne pouvons pas prendre du retard en la matière", estime Bernard Himpens, président de la Koninklijke Academie voor Geneeskunde van België. La formation de ces professionnels peut être intégrée dans les sciences biomédicales, explique-t-il. Un tel médecin pourrait par exemple injecter des matières radioactives à des patients ou interroger ces derniers.

L'Académie souhaiterait en outre la création d'un infirmier spécialiste et d'un hygiéniste buccal.

Avec l'arrivée de ces nouvelles professions, les soins de santé pourraient être organisés de façon plus efficace et moins onéreuse, assure l'institution, pour laquelle cela apporterait par ailleurs une solution à la pénurie de médecins.

Nos partenaires