Les médecins de garde bientôt accompagnés d'un garde du corps ?

16/09/13 à 10:21 - Mise à jour à 10:21

Source: Le Vif

Le plus grand syndicat de médecins du pays, l'ABSYM, menace d'abolir le service de garde de nuit si le gouvernement ne prend pas de mesures de sécurité supplémentaires. Selon le docteur Marc Moens, le vice-président de l'ABSYM (Association Belge des Syndicats Médicaux), de plus en plus de généralistes de garde sont battus, attaqués ou carjackés.

Les médecins de garde bientôt accompagnés d'un garde du corps ?

© Thinkstock

Il y a trois semaines, à Péruwelz, un médecin a été tabassé et enlevé pendant un court laps de temps. "Cela arrive de plus en plus souvent : des brigands qui font sortir le médecin de son cabinet sous un prétexte quelconque. Une fois sur place, il n'y a aucun malade, mais une bande de gangsters prête à le dévaliser ou le tabasser" explique Moens . "À l'époque, cela arrivait deux, trois fois par an, maintenant c'est une fois par semaine".

D'après le médecin, ces incidents exercent un impact énorme sur les généralistes et surtout sur les jeunes femmes qui craignent les agressions. "Je connais une jeune généraliste qui n'ose pas sortir seule après minuit. Chaque fois qu'elle est de garde, elle emmène son mari en consultation pour la protéger. Les grands-parents doivent alors garder les enfants" raconte Moens au quotidien De Morgen.

Certaines grandes villes, telles que Charleroi et Anvers, proposent déjà des postes de garde où les patients viennent se présenter la nuit. Si cette initiative dissuade les personnes malveillantes, elle ne suffit pas dans la mesure où certains patients ne sont pas en état de se rendre au poste de garde.

L'ABSYM plaide donc en faveur de mesures de sécurité supplémentaires : "Si la société souhaite que les généralistes soient disponibles 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 - et nous y sommes favorables - il faut mieux les protéger. C'est pourquoi nous exigeons au moins un chauffeur, un type solide qui soit en contact avec le médecin durant ses consultations nocturnes et qui peut prévenir la police en cas de problème".

En savoir plus sur:

Nos partenaires