Les maisons passives seraient plus dangereuses en cas d'incendie

13/07/10 à 09:03 - Mise à jour à 09:03

Source: Le Vif

Les maisons passives sont tellement bien isolées qu'il est déjà arrivé à plusieurs reprises que le coeur d'un incendie s'éteigne de lui-même en raison d'un manque d'oxygène. "Mais le feu continue à couver, ce qui peut avoir des conséquences si quelqu'un ouvre une fenêtre ou une porte", indique-t-on chez les pompiers de Knokke. Le SPF Intérieur a demandé qu'une étude soit réalisée sur la sécurité des maisons passives en matière d'incendie, rapporte mardi Het Nieuwsblad.

Les maisons passives seraient plus dangereuses en cas d'incendie

© Thinkstock

Les maisons passives utilisent un minimum d'énergie. "C'est bien pour le porte-monnaie, mais pas si un incendie se déclare", explique Jérôme Glorie, directeur-général Sécurité et Prévention au SPF Intérieur. "La fumée qui se dégage à l'intérieur ne peut sortir et un feu qui à première vue semble éteint peut être à l'origine d'un retour de flamme ou d'une explosion si on ouvre une fenêtre ou une porte. Cela conduit à des situations très dangereuses, tant pour les habitants que pour les pompiers."

Comme la chaleur ne sait pas non plus sortir dans les maisons passives, la température autour du coeur de l'incendie est dès lors beaucoup plus élevée que pour un incendie "normal". "S'il y a une ventilation suffisante, 35 pc de la chaleur s'échappe par le haut et 65 pc par les côtés. Dans une maison passive toute la chaleur est renvoyée au coeur de l'incendie", explique Jean-Claude Vantorre, lieutenant chez les pompiers de Knokke-Heist.

Le SPF Intérieur doit décider fin 2010 si les architectes et entrepreneurs doivent construire différemment les maisons passives.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires