Les maisons de repos abusent des antidépresseurs et antipsychotiques

28/06/13 à 06:36 - Mise à jour à 06:36

Source: Le Vif

Les consommations d'antidépresseurs et d'antipsychotiques augmentent sensiblement chez les seniors après leur admission en maison de repos selon une étude menée par la Mutualité socialiste dont Le Soir et De Morgen font écho vendredi.

Les maisons de repos abusent des antidépresseurs et antipsychotiques

© Thinkstock

La consommation d'antidépresseurs passe ainsi de 39 à 45% tandis que celle d'antipsychotiques augmente de 13 à 18%. L'analyse de la mutualité porte sur 6.943 seniors de plus de 70 ans admis en maison de repos en 2010. L'âge moyen des patients est de 81 ans. L'étude indique que "l'entrée en maison de repos se traduit par des modifications importantes dans les traitements prescrits". Un quart des patients ont ainsi commencé leur traitement avec antidépresseurs après leur entrée en maison de repos.

Par contre, l'enquête révèle que la proportion de patients sous traitement cardio-vasculaire diminue tandis que le volume de médicaments consommés n'est pas plus important en maison de repos qu'à domicile.

La Mutualité socialiste suggère d'instaurer une évaluation qualitative et quantitative régulière des délivrances par les médecins coordinateurs des maisons de repos, dont il faudrait renforcer le rôle, estime-t-elle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires