Les magistrats écrivent au gouvernement et menacent de passer à l'action

11/03/16 à 16:46 - Mise à jour à 16:46

Source: Belga

(Belga) Cinq associations de magistrats ont écrit vendredi au Premier ministre Charles Michel, au ministre de la Justice Koen Geens ainsi qu'aux présidents de la Chambre et du Sénat Siegfried Bracke et Christine Defraigne pour dénoncer une nouvelle fois le Plan Justice élaboré par le gouvernement fédéral. Le courrier contient six revendications. Les magistrats exigent des engagements d'ici le 20 mars, sans quoi ils menacent de mener des actions.

Dans ce courrier, dont l'agence Belga a obtenu copie, les magistrats rappellent avoir dénoncé le 20 mars 2015 de "graves menaces pesant sur le fonctionnement de la justice". "Près d'un an plus tard, le constat demeure et la situation s'est encore aggravée", estiment-ils. Les six revendications des magistrats sont: le respect total des cadres, l'octroi d'une enveloppe budgétaire se rapprochant de la moyenne européenne de 2,2% du budget fédéral, un mode de gestion réellement autonome, des conditions de travail qui favorisent un travail de qualité (infrastructure, informatique, etc.), l'adoption du régime des pensions des magistrats tel qu'il a été voté par le Conseil consultatif de la magistrature, et la garantie d'un accès réel à la justice pour tous. Les magistrats sollicitent l'ouverture immédiate de négociations sur ces six revendications. "Si des engagements ne sont pas pris avant le 20 mars 2016, les associations de magistrats décideront, en concertation avec l'ensemble des acteurs de la justice, des actions qui s'imposent pour réagir avec fermeté à la gravité de la situation", menacent les magistrats. (Belga)

Nos partenaires