Les limites de l'option kaki

24/03/16 à 06:36 - Mise à jour à 07:33

Source: Le Vif

Après l'effroi, les questions : que faire de plus face au terrorisme ? Y a-t-il eu faillite sécuritaire ? A quoi sert la présence militaire en rue ? Et pourquoi le Corps de sécurité de la police fédérale est-il toujours dans les limbes ?

Une présence militaire renforcée : c'est la première mesure sécuritaire adoptée à la suite des attentats de Bruxelles et de la décision de l'Ocam (Organe de coordination pour l'analyse de la menace) de porter à 4 le niveau de la menace. Quelque 225 soldats supplémentaires ont été dépêchés en renfort dans la capitale, décision prise par le gouvernement une heure à peine après les explosions à l'aéroport de Zaventem et au moment où une rame de métro sautait dans la station Maelbeek.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires