Les libéraux à Bruxelles-ville contre la création de nouveaux logements sociaux

04/04/18 à 09:38 - Mise à jour à 09:40

Source: Belga

(Belga) Les libéraux à la ville de Bruxelles vont plaider dans leur programme aux communales pour un arrêt de la création de logements sociaux, explique mercredi dans De Standaard l'échevine Els Ampe (Open Vld), qui figurera à la 2e place de la liste MR-Open Vld pour ce scrutin.

Dans le pentagone bruxellois, près d'un logement sur trois est la propriété de l'autorité locale. Une partie est constituée de logements du CPAS ou sociaux. Cette situation n'est pas saine, d'après Mme Ampe. "Les logements sociaux attirent la pauvreté et c'est intenable actuellement. En 1980, les Bruxellois étaient encore en moyenne les habitants les plus riches de Belgique, mais aujourd'hui ce sont les plus pauvres", analyse l'échevine. Pour faire face à l'importante demande de logements sociaux dans la capitale, les libéraux plaident pour une meilleurs répartition de ceux-ci dans l'ensemble des communes bruxelloises et pour un marché privé plus important centré sur les classes moyennes. Avec ce plaidoyer, les libéraux s'attaquent aux socialistes, leurs partenaires de coalition, à la ville. L'échevin PS du Logement, Mohamed Ouriaghli, a en effet pour ambition de construire 1.000 nouveaux logements, dont un quart à caractère social, lors de la prochaine législature. "En 2012, le PS a pu réaliser son plan. Maintenant pas, car nous allons freiner", a affirmé Mme Ampe, selon laquelle "Bruxelles doit être la vitrine de la Belgique, pas son CPAS". (Belga)

Nos partenaires