Les joailliers anversois soumis à des mesures plus strictes à partir du 1er janvier

27/11/17 à 10:39 - Mise à jour à 10:42

Source: Belga

(Belga) La Ville d'Anvers va imposer des exigences plus strictes aux bijoutiers afin de prévenir les pratiques malveillantes et de garantir une concurrence loyale. Ils devront entre autres remettre une attestation à leurs clients pour chaque bijou acheté et seront obligés d'installer des caméras de surveillance en certains endroits.

Les autorités communales estiment qu'Anvers joue, en tant que capitale du diamant, également un rôle important dans le domaine de l'orfèvrerie et que l'ampleur et le caractère international de ce secteur la rendent vulnérable au recel. "Il y a ainsi des commerçants malhonnêtes qui vendent des bijoux volés à des clients insouciants", indique la Ville d'Anvers. "En outre, il semble que le recel soit lié à d'autres formes de criminalité, à l'instar du commerce de drogue ou du blanchiment d'argent sale." Un nouveau règlement de police obligera désormais les bijoutiers à respecter certaines conditions de moralité en vue de l'exercice de leur profession. Alors que les attestations devront apporter davantage de sécurité, tant au client qu'à la police, en ce qui concerne la pièce achetée; les caméras de surveillance seront un outil supplémentaire pour la police. Les bijoutiers qui satisfont au label de qualité "Antwerp's Most Brilliant" répondent d'ores et déjà à des conditions plus strictes, selon les autorités de la Métropole, et seront donc exemptés de ces nouvelles règles. La mesure entrera en vigueur le 1er janvier 2018. Une période de tolérance pour le système de surveillance sera en vigueur jusqu'au 1er mars. (Belga)

Nos partenaires