Les inégalités sociales augmentent au sein de la population active

06/06/16 à 17:50 - Mise à jour à 17:50

Source: Belga

(Belga) Les personnes faiblement qualifiées continuent de décrocher du marché du travail alors que les prestations sociales sont moins adéquates, rapporte une étude du Service public fédéral (SPF) Sécurité sociale publiée fin mai et communiquée lundi. Il sera difficile d'atteindre l'objectif européen 2020 de réduction de la pauvreté et de l'exclusion sociale, selon l'étude.

Il existe des évolutions sociales "très divergentes" entre différents groupes de la population belge, souligne le nouveau rapport du SPF Sécurité sociale, qui se base sur plusieurs indicateurs sociaux européens. Le taux d'emploi des personnes à faible niveau d'éducation continue par exemple de diminuer, passant de 49% en 2007 à 45% en 2015, tandis que le taux d'emploi global a peu bougé l'année dernière (67,5%). La diminution du taux d'occupation des personnes faiblement qualifiées concerne toute la Belgique. Le pourcentage de personnes d'âge actif dont le revenu dépasse le seuil de risque de pauvreté grâce aux prestations sociales a également diminué, de 56% en 2005 à 48% en 2014, poursuit le rapport. "Limiter les allocations sociales ne permet pas, d'une part, d'améliorer le taux d'emploi des personnes faiblement qualifiées et, d'autre part, a un effet négatif sur leur niveau de vie", analyse le SPF Sécurité sociale. Les signes de dégradation de la situation sociale sont par ailleurs de plus en plus nombreux. L'étude pointe notamment l'augmentation des reports de soins médicaux et dentaires pour des raisons financières, une forte inégalité sociale au niveau des performances scolaires et la mauvaise situation socio-économique des migrants en Belgique. (Belga)

Nos partenaires