Les imams de Belgique condamnent fermement les violences à Molenbeek

09/06/12 à 18:17 - Mise à jour à 18:17

Source: Le Vif

Le président de la Ligue des imams de Belgique tout comme le président de l'Union des mosquées de Bruxelles ont condamné fermement samedi lors d'une conférence de presse à Molenbeek les différents événements survenus récemment dans cette commune.

Les imams de Belgique condamnent fermement les violences à Molenbeek

© Belga

Les imams de Belgique ont toutefois précisé que ces événements découlaient des agissements d'un groupuscule qui n'est pas représentatif de la communauté musulmane de Belgique.
Le président de l'Union des mosquées de Bruxelles, Jamal Habbachich, a demandé que les responsables des récents incidents soient poursuivis pour incitation à la haine. "Nous sommes arrivés à un point de non-retour. Les imams et les mosquées travaillent main dans la main pour s'opposer au travail de cette minorité", a-t-il dit.

M. Habbachich a expliqué que des représentants des mosquées avaient assisté aux " événements dramatiques" à Molenbeek, et se sont rendu compte que les jeunes émeutiers ne provenaient pas de la commune. Il a fait remarquer ensuite que l'auteur de l'agression des policiers venait de l'étranger. "Comme citoyen musulman de ce pays, nous avons l'obligation de nous entraider au sein de cette société multiple et variée", a réagi pour sa part le président de la Ligue des imams de Belgique, Mohammed Tujgani. Les imams de Belgique estiment qu'on ne peut les tenir pour responsables des agissements d'un "groupuscule inconnu".

Le vice-président du conseil de théologie, Mohammed Kejjaj, a insisté auprès de la population belge sur le fait que la communauté musulmane belge ne devait être confondue avec "quelqu'un qui puisse mettre à mal la stabilité de notre pays".
Le secrétaire général du Conseil européen des Oulémas (théologiens, ndlr) marocains, Khalid Hajji, a ajouté qu'il ne fallait pas se limiter à condamner les actes mais aussi toutes les personnes qui justifient leurs actes au nom de l'Islam. Il estime que la "désorientation idéologique" doit être combattue au niveau européen.

Interrogé sur le port du niqab interdit en Belgique qui est à l'origine des incidents survenus à Molenbeek, le président de la Ligue des imams de Belgique,Mohammed Tujgani, a déclaré que les musulmanes de Belgique devaient respecter la loi et "appliquer l'Islam selon le consensus des savants,soit l'Islam du juste milieu, sans excès". "Le port du niqab est un choix personnel et les musulmanes doivent refuser d'entrer dans cette logique s'il entraîne des contraintes ou des conflits", a-t-il ajouté.


Avec Belga

Nos partenaires