Les hauts fonctionnaires en ont assez du paternalisme du gouvernement

20/06/12 à 10:23 - Mise à jour à 10:23

Source: Le Vif

"Le gouvernement fait preuve d'une méfiance permanente à l'encontre de l'administration", se sont plaints les présidents de différents services fédéraux dans une lettre ouverte au Premier ministre Elio Di Rupo, publiée mercredi dans De Standaard. "Nous devons passer des épreuves de sélection très dures pour prendre la tête de ces services. Laissez nous donc la chance de les diriger."

Les hauts fonctionnaires en ont assez du paternalisme du gouvernement

© Image Globe

Les hauts fonctionnaires se plaignent de ne pas avoir d'autonomie. Même les petits dossiers sont examinés par "un groupe de travail que Di Rupo a rassemblé autour de lui" et doivent obtenir l'assentiment du gouvernement, a indiqué Dirk Cuypers, le président du SPF Santé publique.

Depuis des années, les dépenses des services sont en outre contrôlées par l'Inspection des Finances.

"On nous demande de mettre en place des plans de gestion, des indicateurs de performance, des audits internes, mais à quoi cela sert-il si les décisions sont finalement prises par quelqu'un d'autre ? ", s'interroge la présidente du SPF Intérieur, Monique De Knop.

D'après le porte-parole d'Elio Di Rupo, les examens effectués par le groupe de travail du Premier ministre sont réalisés "en vertu de la discipline budgétaire stricte actuelle. Il s'agit d'une des mesures que nous avons présentée à l'Europe pour garantir que nous pouvions respecter nos objectifs budgétaires. Celle-ci sera évaluée lors du prochain contrôle budgétaire."

Avec Belga

Nos partenaires