Les gens du voyage peinent à trouver des terrains en Wallonie

20/04/10 à 09:51 - Mise à jour à 09:51

Source: Le Vif

Les places sont rares en Wallonie et les gens du voyage luttent pour dégoter un lopin de terre. La semaine des gens du voyage à Ottignies et à Namur sera l'occasion de découvrir les moeurs de ces populations nomades.

Les gens du voyage peinent à trouver des terrains en Wallonie

© Reuters

En Wallonie, le manque d'espace condamne les gens du voyage à la paupérisation. Hier, pour le premier jour de la manifestation, le Centre de médiation des gens du voyage en Wallonie (CMGV) et différentes associations partenaires ont déploré la situation dramatique de ces populations dans cette région. Véritable parcours du combattant, le séjour temporaire et légal en Wallonie tient parfois du miracle. Il est de plus en plus difficile de louer ou d'aménager un terrain pour y vivre régulièrement.

Le constat pointe donc du doigt l'absence de terrains sur lesquels les familles peuvent séjourner en caravane une partie de l'année. Tant au niveau régional que communal, les obstacles administratifs pour la régularisation de l'habitat (la caravane) font rage. Cette situation précaire est une cause directe d'exclusion et de paupérisation : "L'impossibilité de séjourner en habitat mobile bouleverse des familles entières. Certes, il s'agit de familles régulièrement sur les routes mais le manque de terrain engendre des conséquences profondes sur les conditions de vie de ces communautés. Les difficultés voient le jour tant au niveau social, administratif, qu'économique. Ainsi, la non-reconnaissance de la caravane comme un logement possible constitue une des causes principales de la pauvreté chez les gens du voyage", regrette Ahmed Akim, au nom du CMGV.

Pour en savoir plus, des débats seront organisés au cours de la "semaine des gens du voyage" à Ottignies et à Namur. Dès aujourd'hui, une journée d'étude sur le sujet a lieu à Namur, avec la participation de la ministre régionale de l'Action sociale Eliane Tillieux. Des concerts, expositions et débats seront également au programme.

Pour cette quatrième édition de la semaine des gens du voyage, l'objectif est de mieux comprendre, et de mieux faire comprendre à la population la réalité des gens du voyage. Parmi une dizaine au total, Ottignies et Namur font partie des quelques communes wallonnes à disposer de terrains communaux pour accueillir les caravanes.

Pour plus d'informations : http://www.rta.be/CMGV

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires