Les gares bruxelloises fermées de manière graduelle le jour des attentats, selon Infrabel

26/03/16 à 17:57 - Mise à jour à 17:57

Source: Belga

(Belga) Le jour des attentats à Zaventem puis à Bruxelles, cinq gares bruxelloises ont été fermées de manière graduelle sur des injonctions de la police, a indiqué samedi un porte-parole d'Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire belge, sans pouvoir donner à ce stade un déroulement précis des faits. Un plan interne de crise, visant à mobiliser le personnel d'Infrabel, a été activé le 22 mars à 9H45. Également contactée par Belga, la SNCB n'était pas en mesure non plus de donner des informations précises sur la fermeture et l'évacuation des gares bruxelloises. La STIB affirme, elle, n'avoir reçu aucune demande du gouvernement fédéral d'arrêter le métro.

Les gares bruxelloises fermées de manière graduelle le jour des attentats, selon Infrabel

Les gares bruxelloises fermées de manière graduelle le jour des attentats, selon Infrabel © BELGA

Infrabel a pris seule la décision de stopper la desserte de l'aéroport de Zaventem le 22 mars à 8H30 "à la lumière de différentes informations (qui) lui sont parvenues" faisant état d'explosions dans l'aéroport. Une première explosion a retenti à 7H58. Le gestionnaire du réseau a reçu ensuite différentes injonctions de la police avec qui il était en contact permanent aboutissant à la fermeture graduelle de cinq gares bruxelloises. La première gare qui a été fermée est celle de Schuman et après, mais quasi instantanément, celle de Bruxelles-Luxembourg. Dans un premier temps, les trains ont été autorisés à continuer à circuler sans s'arrêter dans ces gares. Infrabel a ensuite reçu l'ordre d'interrompre le trafic sur la ligne. La police a par après ordonné la fermeture des gares de Bruxelles-Midi, Bruxelles-Central et Bruxelles-Nord et d'interrompre la circulation des trains sur l'axe nord-sud de Bruxelles, où passe un tiers du trafic intérieur. Selon le ministre de l'Intérieur qui s'est exprimé devant la réunion conjointe des commissions de l'Intérieur, de la Justice et des Affaires étrangères de la Chambre, la décision a été prise d'évacuer le jour des attentats à 8H50, les stations du métro bruxellois ainsi que les cinq gares ferroviaires de la capitale. A 9H04, l'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace (OCAM) décrète le niveau 4 d'alerte, soit le niveau le plus élevé qui qualifie la menace de "sérieuse et imminente". L'ordre a été donné à 9H04 d'évacuer le métro et les cinq gares bruxelloises et d'en interdire l'accès au public, d'après Jan Jambon. A 9H11, une explosion s'est produite dans une rame de métro à la station Maelbeek. La STIB n'a reçu aucune demande du gouvernement fédéral d'arrêter le métro, a affirmé samedi la porte-parole de la société de transport bruxellois. (Belga)

Nos partenaires