"Les frais de port sont des coûts d'un autre temps"

08/08/15 à 16:14 - Mise à jour à 16:14

Source: Belga

Les frais de port dépensés par le Service public fédéral Justice ont baissé d'un million d'euros en 2014. L'objectif est de réduire les coûts en simplifiant l'administration, en faisant usage de tarifs postaux moins onéreux et en informatisant davantage, a indiqué samedi le ministre de la Justice Koen Geens, en réponse aux critiques énoncées par le député Open VLD Vincent Van Quickenborne.

"Les frais de port sont des coûts d'un autre temps"

Koen Geens, ministre de la Justice (CD&V) © BELGA

"Ce sont des coûts d'un autre temps, alors qu'il y a assez d'alternatives numériques", estime le député dans Het Nieuwsblad. Sur le plateau de Het Nieuws sur VTM, Vincent Van Quickenborne a reconnu que le ministre avait toute une série de plans, mais qu'"un vrai ministre n'est pas évalué sur base de ses paroles, mais de ses actes".

Le cabinet de Koen Geens a réagi en soulignant que plusieurs mesures avaient été mises en place ou étaient en passe de l'être. Les frais de port ont ainsi déjà diminué d'un million d'euros en 2014, par rapport à 2013.

Ce dernier a également abordé les initiatives prises autour de l'e-box (système de boîtes aux lettres électroniques pour les avocats, les huissiers et les notaires) et de l'e-deposit (dépôt électronique de conclusions). "En travaillant de manière digitale, nous allons épargner plus de 10 millions d'euros de frais de port, mais également travailler plus vite et de manière plus efficace."

Nos partenaires