Les frais de fonctionnement payés en retard aux écoles

30/09/14 à 18:45 - Mise à jour à 18:45

Source: Belga

Le solde des frais de fonctionnement, qui permet de payer des emprunts contractés pour des travaux, l'entretien, le mazout, etc., sera liquidé "dans les plus brefs délais" et "dans la mesure du budget disponible", a averti par courrier l'Administration générale de l'enseignement aux établissements des quatre réseaux, rapporte mardi La Libre Belgique. Les versements auraient dû avoir lieu entre le 21 et le 24 septembre.

Les frais de fonctionnement payés en retard aux écoles

© Belga

"Il s'agit d'argent qui est dû aux écoles", explique le directeur général du Secrétariat général de l'Enseignement catholique (Segec), Etienne Michel. "Nous avons reçu beaucoup d'appels d'écoles se demandant quand cet argent allait arriver parce qu'elles en ont besoin, notamment pour payer les salaires des personnels ouvriers à la fin du mois de septembre."

Le décret prévoit de liquider les subventions de fonctionnement en deux tranches: le 20 janvier et le 20 septembre. Les écoles ont reçu la première tranche en janvier et elles auraient dû recevoir la seconde tranche pour l'année qui s'achève entre le 21 et le 24 septembre. "Le fait est que sous sommes le 29 et qu'elles ne recevront sans doute rien avant le 7 octobre. Donc, il y a un retard", constate Etienne Michel.

La ministre de l'Enseignement, Joëlle Milquet, a confirmé mardi que "les dotations et subventions de fonctionnement seront bien liquidées, à sa demande, aux écoles, pour la semaine prochaine". L'administration a donné les ordres nécessaires pour ces opérations, a-t-elle précisé. "Etant donné que le budget ajusté n'est pas encore décidé, les sommes liquidées seront celles prévues dans le budget initial 2014.

Il va sans dire que dès que le budget ajusté sera décidé sur la base des variables de l'évolution démographique et de l'évolution des prix à la consommation, le solde éventuel qui n'aurait pas été versé sur la base du budget initial, le sera immédiatement", a ajouté la ministre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires