Les Flamands ont peur de l'avenir

01/04/14 à 11:55 - Mise à jour à 11:55

Source: Le Vif

Selon une grande enquête sociétale intitulée "De Foto van Vlaanderen" réalisée à la demande de la VRT en vue des élections du 25 mai, l'avenir et le financement des systèmes existants inquiètent les Flamands même s'ils n'ont pas vraiment de motifs de se plaindre.

Les Flamands ont peur de l'avenir

© Thinkstock

Près de trois quarts des Flamands se déclarent d'accord avec la thèse : "Je crains que la génération suivante vive moins bien que moi". 70 pour cent des répondants craignent que la sécurité sociale s'avère impayable. Selon 68 pour cent d'entre eux, cette situation est due aux étrangers qui ne contribuent pas suffisamment. Une part encore plus grande (78 pour cent) plaide pour davantage de tolérance. En revanche, celle-ci s'applique moins aux faibles venus de l'étranger. Ainsi, 70 pour cent estiment que les autorités doivent agir davantage pour limiter l'immigration.

Les Flamands sont également préoccupés par l'avenir du marché du travail. Ainsi, 60 pour cent d'entre eux se demandent s'ils seront capables de travailler jusqu'à 65 ans. Un peu plus de la moitié (55 pour cent) craignent que leur employeur ne veuille plus d'eux lorsqu'ils seront plus âgés. 42 pour cent redoutent de perdre leur emploi. Lors des élections précédentes, en 2009, cette proportion s'élevait à un quart. Aussi, ne faut-il pas s'étonner de ce que la peur domine l'enquête: peur d'un niveau de vie trop faible une fois retraité (76%), peur que les enfants n'aient pas de bel avenir (67%), peur de ne plus pouvoir épargner (65%)... Il reste tout de même une lueur d'espoir puisque 47 pour cent se disent globalement optimistes pour l'avenir.

Belga/CB

En savoir plus sur:

Nos partenaires