Les finalistes du prix Sakharov dévoilés par le Parlement européen

10/10/17 à 18:34 - Mise à jour à 18:35

Source: Belga

(Belga) La commission des affaires étrangères du Parlement européen a arrêté mardi la liste des candidats au Prix Sakharov pour la liberté de pensée. Les trois finalistes de cette édition 2017 sont l'opposition démocratique au Venezuela, le journaliste érythréen Dawit Isaak et la défenseuse guatémaltèque des droits humains Aura Lolita Chávez Ixcaquic.

La situation au Venezuela s'est considérablement dégradée ces derniers mois, avec des conséquences sur la démocratie, les droits de l'Homme et l'économie. Le groupe du Parti populaire européen (PPE) et l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ADLE) ont dès lors décidé de nominer l'Assemblée nationale du pays sud-américain ainsi que tous les prisonniers politiques du Venezuela pour le prix Sakharov. Le journaliste et auteur suédois d'origine érythréenne, Dawit Isaak, a quant à lui été arrêté en 2001 par les autorités érythréennes au cours d'une répression politique. Emprisonné sans avoir eu de véritable procès, il a été vu pour la dernière fois en 2005. Sa candidature a été avancée par le groupe des socialistes et démocrates (S&D), qui voit en sa personne un symbole du combat pour la liberté de la presse. La dernière finaliste est la défenseuse des droits de l'Homme guatémaltèque Aura Lolita Chavez Ixcaquic. Cette dernière est membre du Conseil des peuples quichés, une organisation qui se bat pour la protection des ressources naturelles et des droits de l'Homme face au développement des activités minières, de l'exploitation forestière et des secteurs hydroélectriques et agro-industriels au Guatémala. Elle a été nominée par le groupe des Verts. Le Prix Sakharov pour la liberté de l'esprit est décerné chaque année par le Parlement européen. Il a été créé en 1988 pour honorer des personnalités collectives ou individuelles qui s'efforcent de défendre les droits de l'Homme et les libertés fondamentales. Le lauréat sera annoncé le 26 octobre prochain lors de la plénière à Strasbourg. L'an dernier, le prix avait été remis aux survivantes yézidies du groupe terroriste Etat islamique, Nadia Murad Basee et Lamina Aji Bashar. (Belga)

Nos partenaires