Les familles nombreuses recevront moins d'allocations en Flandre

12/05/14 à 13:24 - Mise à jour à 13:24

Source: Le Vif

Les familles ayant trois enfants ou plus en Flandre recevront dans le futur moins d'allocations familiales au total, selon l'étude Rekening14, menée par De Standaard, De Tijd, la VRT la KUL, rapportée lundi par le quotidien 'De Standaard'.

Les familles nombreuses recevront moins d'allocations en Flandre

© Thinkstock

Du côté de l'Union des classes moyennes (UCM), on explique qu'il est presque impossible actuellement de calculer l'impact de mesures sans connaître le montant qui sera finalement alloué à chaque enfant. La 6ème réforme de l'Etat en cours d'application prévoit le transfert des allocations familiales aux quatre entités fédérées (Région wallonne, Cocom, Communauté germanophone et Communauté flamande).

Au terme des transferts, chaque entité fédérée sera libre de construire sa propre politique familiale. En Flandre, tous les partis plaident pour que chaque enfant reçoive le même montant, alors qu'actuellement le montant reçu augmente selon qu'il s'agisse du premier enfant, du second, du troisième, etc. Mais ces mêmes partis ne veulent pas augmenter le budget total alloué aux allocations familiales, il faudra donc opérer un glissement au sein de cette enveloppe budgétaire pour mettre en place la mesure d'une même allocation pour chaque enfant, qu'importe sa place dans la fratrie.

Selon l'étude réalisée en Flandre, les familles ayant un enfant recevront plus d'argent (+45 à +73 euros par mois), tandis que le montant ne variera pas beaucoup pour les familles avec deux enfants. Les familles de trois enfants ou plus verront elles le montant total des allocations familiales reçues diminuer (-135 à -200 euros par mois). Des mesures transitoires seront toutefois prévues. Du côté francophone aussi, on plaide pour une révision du mode d'attribution des allocations familiales. La Ligue des Familles propose de son côté l'introduction d'une allocation universelle par enfant (environ 180 euros).

Le FDF plaide aussi pour une égalité de traitement entre tous les enfants, tout comme le cdH, le MR et Ecolo. Mais il est presque impossible, aujourd'hui, de calculer ce qu'impliquera l'instauration d'une allocation égale pour chaque enfant qu'importe la situation familiale (un, deux, trois enfants ou plus), a réagi lundi matin le directeur de la Caisse d'allocations familiales de l'UCM, Michel Delforge. Tout dépendra en effet de l'enveloppe budgétaire, de la clé de répartition et du montant que l'on décidera d'accorder à chaque enfant, a expliqué M. Delforge. En fonction de ce montant, plus ou moins élevé, les familles nombreuses - ayant plus de deux enfants - pourraient en effet recevoir moins d'allocations au total, précise-t-il, ajoutant qu'il faudra de toute façon prévoir des mesures transitoires.

La Ligue des Familles attend précisément de son côté les résultats d'une étude qu'elle a commandé sur l'impact des mesures qu'elle préconise en matière d'allocations familiales, a-t-on appris lundi matin. Ces résultats sont attendus "prochainement", a-t-on indiqué.

Nos partenaires