"Les F16 entreront probablement en action" dans la lutte contre l'Etat islamique

16/09/14 à 19:14 - Mise à jour à 19:14

La Belgique a été interrogée sur sa capacité à déployer ses F16 dans le cadre de la lutte contre l'État islamique (EI), a-t-on appris mardi de source militaire.

"Les F16 entreront probablement en action" dans la lutte contre l'Etat islamique

Deux F16 belges © Belga

"Il a été demandé officieusement à la Belgique si elle était disposée à participer et ce qu'elle pouvait entreprendre, mais avec un intérêt marqué pour nos F16", selon ces sources. "Il est fort probable que les F16 entreront en action".

L'hypothèse d'un recours aux F16 belges circule depuis plusieurs jours, comme celle de l'utilisation de C130 pour le transport, ainsi que d'autres pistes comme l'entraînement ou le soutien à l'armée irakienne. La Belgique n'a cependant pas reçu de demande officielle de participation à une coalition contre l'État islamique.

Officieusement, il en va autrement. On demanderait à la Belgique de mettre quatre F16 à disposition de la coalition, ainsi que deux appareils en réserve. La Défense se prépare à réagir à toute demande officielle, sachant qu'un appel aux F16 n'exclurait pas un apport en C130.

Une opération aérienne de cette dimension ne serait pas sans coût, or on connaît les limites budgétaires auxquelles est astreint le département. On peut donc s'attendre à un recours à la provision interdépartementale pour couvrir les frais en cas d'intervention, à l'instar de ce qui s'était produit en Libye.

Quoi qu'il en soit, toute intervention de la Belgique ne pourra se faire qu'après le vote au parlement d'une résolution l'y autorisant. La Commission mixte des Affaires étrangères et de la Défense de la Chambre se réunit jeudi pour entendre le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et son collègue de la Défense Pieter De Crem dans le cadre d'une "session d'information".

En savoir plus sur:

Nos partenaires