Les experts dentistes du 22 mars n'ont toujours pas été payés

17/02/17 à 10:50 - Mise à jour à 10:51

Source: De Standaard

À en croire une information du quotidien De Standaard, les experts dentistes mandatés pour identifier les victimes des attentats de Bruxelles n'ont toujours pas été payés alors qu'il y a presque un an qu'ils ont rendu leurs services. Le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) promet d'y remédier rapidement.

Les experts dentistes du 22 mars n'ont toujours pas été payés

© BELGA/LAURIE DIEFFEMBACQ

Arrivés précipitamment sur les lieux, les dentistes légistes ont réussi à identifier 28 victimes sur 31 en quatre jours à peine. Chaque fois qu'il y a un drame, les autorités demandent à une équipe de dentistes légistes d'identifier les victimes. Eddy De Valck, qui travaille également comme dentiste ordinaire, est ainsi intervenu après l'accident de bus de Sierre, la catastrophe ferroviaire de Buizingen, le tsunami en Thaïlande et le vol MH17 abattu en Ukraine.

Interrogé par De Standaard, De Valck explique que le 22 mars son équipe et lui ont annulé tous leurs rendez-vous pour identifier les victimes, mais qu'ils n'ont toujours pas été payés. Il ajoute que c'est loin d'être la première fois. Ainsi, il a dû attendre septembre 2016 pour être rémunéré pour ses services rendus après l'accident de bus de Sierre, survenu le 13 mars 2012.

Devoir éthique

"On peut se demander pourquoi nous le faisons encore, mais c'est pour nous un devoir éthique. Nous le faisons pour les proches des victimes et non pour l'état. Si je paie mon revenu cadastral un jour en retard, je dois payer des intérêts de retard. Mais, malgré un contrat, l'état peut se permettre de payer des années après", s'indigne-t-il.

Interviewé par Radio 1, le ministre de la Justice Koen Geens confirme que De Valck n'a toujours pas été payé. Il promet de prendre ses responsabilités et de faire en sorte que cela ne se reproduise plus. Pour ce qui des autres dentistes, Geens suggère qu'ils n'ont pas encore envoyé leurs factures, ou qu'ils ne les ont pas envoyées aux bons services. Il promet d'étudier l'affaire dès ce vendredi.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos