Les experts de l'ONU sur le Burundi achèvent leur première visite

08/03/16 à 14:34 - Mise à jour à 14:34

Source: Belga

(Belga) Les experts indépendants mandatés par le Conseil des droits de l'homme sur le Burundi ont désormais accès au territoire de ce pays. À la fin de leur première visite de huit jours sur place, l'un d'entre eux, Pablo de Greiff, a évoqué mardi "la première étape" de leurs efforts.

Les experts de l'ONU sur le Burundi achèvent leur première visite

Les experts de l'ONU sur le Burundi achèvent leur première visite © BELGA

Les spécialistes ont rencontré l'un des deux vice-présidents burundais et plusieurs membres du gouvernement. Ils ont également discuté avec d'autres dirigeants politiques, des représentants de la société civile et des victimes de violations des droits de l'homme. Un dialogue a eu lieu avec des détenus de la prison de Gitega, accusés d'avoir été impliqués dans le coup d'Etat manqué d'il y a quelques mois. "L'avenir du Burundi, tant sur le plan interne, qu'en tant que membre de la communauté internationale, dépendra de ses performances dans le domaine des droits de l'homme", a expliqué le rapporteur spécial de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires Christof Heyns, membre de la délégation. Une réunion doit avoir lieu le 21 mars au Conseil des droits de l'homme pour faire le point. Une autre visite est ensuite prévue en juin et juillet prochains. Et des observateurs doivent également être déployés dans les prochaines semaines au Burundi. Le rapport de M. Heyns et de ses collègues, le rapporteur spécial de l'ONU sur la promotion de la justice, Pablo de Greiff, et celle de l'Union africaine (UA) sur les réfugiés, Maya Sahli-Fadel, est attendu en septembre. Le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) avait indiqué vendredi que plus de 250'000 personnes au total ont fui le Burundi en raison des violences. (Belga)

Nos partenaires