Les exclusions scolaires et refus de réinscription en hausse depuis deux ans

04/02/15 à 08:31 - Mise à jour à 08:31

Source: Belga

En 2013-2014, 2.347 dossiers d'exclusion ont été introduits dans les écoles belges.

Les exclusions scolaires et refus de réinscription en hausse depuis deux ans

© Thinkstock

Selon les chiffres du dernier rapport de la Fédération Wallonie-Bruxelles, que relaie La Dernière Heure mercredi, plus d'un élève sur 200 est concerné par des signalements d'exclusion ou de refus de réinscription. Les élèves exclus de l'enseignement secondaire ordinaire proviennent en majorité du premier degré et de la troisième année professionnelle.

Plus l'élève est âgé au moment de l'exclusion, plus il présente un taux élevé de retard, ressort-il du rapport.

Les élèves sont plus souvent exclus à la suite d'une accumulation d'incivilités qu'à cause de faits graves. Dans l'enseignement ordinaire, les incivilités sont la cause de près de six exclusions sur dix. Quant aux faits graves, comme la violence à l'égard d'un autre élève ou d'un membre du personnel par exemple, ils ne représentent que 25% des exclusions.

La majorité des faits d'exclusion (57%) ont lieu pendant les cours. Un sur trois a lieu pendant les périodes d'intercours ou de récréation.

En savoir plus sur:

Nos partenaires