Les ex-N-VA Hendrik Vuye et Veerle Wouters fondent un nouveau parti

02/05/18 à 06:50 - Mise à jour à 06:50

Source: Belga

Les anciens membres de la N-VA font l'annonce de la fondation de ce nouveau parti, en marge de la publication d'un nouveau livre "Vlaanderen Voltooid. Met of zonder Brussel ?" ("La Flandre achevée. Avec ou sans Bruxelles ?"), dans une interview accordée à Het Belang van Limburg.

Les ex-N-VA Hendrik Vuye et Veerle Wouters fondent un nouveau parti

2016. Hendrik Vuye et Veerle Wouters, dissidents d'une N-VA devenue trop peu animée par le combat communautaire. © FRÉDÉRIC SIERAKOWSKI/ISOPIX

"Nous voulons désormais rédiger nous-mêmes notre programme. Ensuite nous souhaitons trouver des gens qui veulent se lancer dans l'aventure avec nous. Nous voulons à nouveau nous présenter en 2019, mais nous ne voulons pas nous lancer à du 200km/h dans le mur", affirme le député indépendant Hendrik Vuye.

Le nouveau parti à l'ambition de se concentrer sur des aspects sociaux en plus du nationalisme flamand, précise-t-il. "Le problème c'est que le nationalisme flamand se situe uniquement à droite", explique Veerle Wouters. "J'ai grandi avec l'ancienne Volksunie. C'est autre chose que la N-VA d'aujourd'hui. Nous avons toujours mis en garde que le parti allait trop à droite, devenait trop radical. Je suis contente de l'avoir quitté. Je n'aurais pas pu vivre avec bon nombre de choses qui se passent désormais à la N-VA", souligne la députée.

Dans leur livre, les deux parlementaires proposent un modèle pour l'avenir de Bruxelles. "Nous voulons renforcer le lien entre la Flandre et Bruxelles. Aux francophones, nous n'imposons rien. Le modèle est asymétrique. Ils pourront décider comment ils s'organisent. Côté flamand, nous proposons qu'au moins un des ministres néerlandophones du gouvernement bruxellois fasse aussi partie du gouvernement flamand. Ce n'est pas incompatible", expliquent-ils dans une interview accordée à La Libre Belgique.

Nos partenaires