Les évadés fiscaux dans la ligne de mire des associations en Wallonie

07/06/18 à 12:20 - Mise à jour à 12:22

Source: Belga

(Belga) Une dizaine de manifestants se sont réunis jeudi matin devant la gare de Namur dans le cadre du 8e Tax Justice Day organisé par le Réseau pour la Justice fiscale (RJF) et le Financieel Actie Netwerk (FAN).

Comme dans plusieurs autres gares du pays, dont celles de Bruxelles-Nord et Central, Nivelles, Charleroi-Sud, Tournai ou encore Liège-Guillemins, ils ont distribué aux voyageurs de petits journaux didactiques reprenant leurs revendications. Ils ont également demandé aux passants de répondre à une question: "Est-ce qu'un Wallon ou une Wallonne qui planque son argent dans un paradis fiscal est un Wallon/Wallonne méritant(e)? " En d'autres termes, "un exilé fiscal mérite-t-il de recevoir le Mérite wallon? ", une récompense attribuée chaque année par la Région à quelques-uns de ses habitants qui la font rayonner, a expliqué Christine Mahy, la secrétaire générale du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté, à l'origine de ce sondage, également mené dans les gares de Liège, Tamines, Verviers et Marche-en-Famenne. Les votes seront dépouillés, comptabilisés et transmis, dans l'après-midi, à un représentant du ministre-président wallon, Willy Borsus. Une lettre lui sera également remise, demandant notamment au gouvernement régional de réfléchir au sens des Mérites wallons et à la possibilité d'y intégrer la notion de justice fiscale, a poursuivi Chrisine Mahy. "Certains lauréats du Mérite wallon pratiquent l'évasion fiscale. Or, ne devraient-ils pas aussi être intègres fiscalement, sachant que le coût de la fraude et de l'évasion fiscale atteint les 20 milliards d'euros par an en Belgique? Pour lutter contre la pauvreté, il faut des contributeurs et que tout le monde joue le jeu", a conclu Mme Mahy. Le Tax Justice Day est né il y a huit ans, en parallèle à la "journée de libération fiscale" (Tax Freedom Day), premier jour de l'année à partir duquel les contribuables d'un pays ont accumulé suffisamment d'argent pour payer leurs taxes et commencent à travailler pour leur propre bénéfice. (Belga)

Nos partenaires