Les eurodéputés demandent un contrôle plus strict des exportations européennes d'armes

17/12/15 à 14:05 - Mise à jour à 14:05

Source: Belga

(Belga) Le Parlement européen exige des Etats membres un contrôle plus strict des armes et surtout de leur exportation, tenant compte des récents évènements terroristes et de la dégradation des conflits dans son voisinage.

Les eurodéputés demandent un contrôle plus strict des exportations européennes d'armes

Les eurodéputés demandent un contrôle plus strict des exportations européennes d'armes © BELGA

Les eurodéputés ont adopté une résolution recommandant aux Etats membres d'appliquer plus scrupuleusement le code européen sur les exportations d'armes, considérant que "la situation mondiale en matière de sécurité autour de l'UE a considérablement évolué." "Pendant de nombreuses années, nous avons vendu des armes à des pays qui étaient considérés comme stables à un moment donné, mais qui sont maintenant en situation de conflit. Si nous ne disposons pas d'une bonne évaluation des risques, nous allons rencontrer des problèmes. Nous nous rendons maintenant compte que les armes que nous avons vendues peuvent être utilisées contre nous", a expliqué l'auteur de la résolution la députée écologiste suédoise Bodil Valero. Le Parlement européen déplore que "malgré la situation en Syrie et en Irak, les activités terroristes accrues et les conflits au Moyen-Orient et Afrique du Nord, aucun changement n'a été apporté aux règles de l'UE en matière d'exportations d'armes". L'institution estime que "des considérations politiques et économiques nationales ne doivent pas l'emporter sur la prise de décision concernant les licences d'exportation". L'assemblée rappelle que la violence armée tue un demi-million de personnes chaque année et évalue à 26,7 milliards d'euros la valeur des armes exportées par les Etats membres en 2013. Récemment, la presse belge rapportait que le gouvernement wallon avait accordé l'an passé des licences de vente d'armes et de munition à destination de l'Arabie saoudite pour près de 400 millions d'euros. Peu après les attentats de Paris, la Commission européenne a formulé des propositions pour renforcer le contrôle des armes à feu en Europe. (Belga)

Nos partenaires