Les enquêteurs belges cherchent toujours à identifier l'homme "au chapeau"

28/03/16 à 12:39 - Mise à jour à 13:40

Source: Belga

Les enquêteurs belges cherchent toujours à identifier l'homme qui porte un chapeau et des lunettes et qui apparaît sur les images prises à l'aéroport national de Zaventem mardi juste avant les attentats en compagnie des deux kamikazes qui ont déjà été identifiés.

Les enquêteurs belges cherchent toujours à identifier l'homme "au chapeau"

1: Najim Laarchaoui 2: Ibrahim El Bakraoui (son frère 3: Recherché © Belga

Les images de la vidéo ont été diffusées lundi par la police fédérale. On y voit le suspect qui reste à identifier poussant un chariot transportant un bagage. Selon le parquet fédéral, ce suspect a pris la fuite après avoir abandonné le jour de l'attentat son bagage qui contenait la charge explosive la plus importante parmi les bagages des trois terroristes. Cette charge explosive qui n'avait pas explosé lors de l'attentat avait été désactivée ensuite par le service de déminage. Aucune arme de guerre ou de poing n'avait été trouvée dans l'aéroport.

Plusieurs médias affirment que le suspect Fayçal C., qui avait été interpellé devant les locaux du parquet fédéral à Bruxelles et qui a été placé sous mandat d'arrêt et inculpé du chef de participation aux activités d'un groupe terroriste, assassinats terroristes et tentative d'assassinats terroristes, est l'homme au chapeau que les enquêteurs tentent d'identifier.

Le parquet fédéral a toujours refusé de confirmer ou d'infirmer cette information. Après avoir fait procéder à des recherches ADN et à des devoirs d'enquête approfondis, le parquet fédéral avait confirmé vendredi que le second kamikaze de l'aéroport de Bruxelles National, à Zaventem, est Najim Laachraoui, né le 18 mai 1991. Le jeune homme utilisait une fausse identité, se faisant passer pour un certain Soufiane Kayal. L'autre kamikaze qui s'est fait exploser à Brussels Airport est Ibrahim El Bakraoui, né en 1986. Son frère, Khalid El Bakraoui, né en 1989, s'est fait exploser quant à lui dans la rame du métro à la station Maelbeek à Bruxelles.

L'identification des corps des deux frères kamikazes avait été annoncée par le parquet fédéral dès le lendemain des attentats. Un chauffeur de taxis qui avaient conduit le jour des attentats les trois terroristes à l'aéroport de Zaventem, avait indiqué à la police les avoir pris en charge rue Max Roos, à Schaerbeek. Une perquisition à l'adresse indiquée a permis de retrouver 15 kilos d'explosif TATP, des produits chimiques, des détonateurs et une valise remplie de clous et de vis.

Nos partenaires