Les enfants de parents divorcés ont des difficultés d'apprentissage

28/02/11 à 09:19 - Mise à jour à 09:19

Source: Le Vif

Environ un enfant sur deux dont les parents sont divorcés double au moins une année scolaire ou se dirige vers une filière plus facile, selon des nouveaux chiffres établis par le professeur Koen Matthijs de la KU Leuven.

Les enfants de parents divorcés ont des difficultés d'apprentissage

© Thinkstock

Près de la moitié des jeunes dont les parents sont toujours en couple ont par ailleurs un diplôme de l'enseignement supérieur, contre seulement 22% des enfants de parents divorcés, peut-on lire lundi dans De Morgen.

Pour son étude, l'équipe du professeur Matthijs a analysé la situation scolaire de 1.256 adolescents en Flandre.

Dès le début du secondaire, une différence apparaît. Ainsi, 64% des jeunes dont les parents forment toujours un couple se lancent dans l'enseignement général, contre 10% de moins pour les enfants issus de familles monoparentales.

En outre, au cours de leur parcours scolaire, près de deux fois plus de filles de parents divorcés doivent doubler au moins une année. Chez les garçons, ce rapport est encore plus élevé.

L'étude montre aussi que le fait que l'un des parents se remette en couple ne limite les dégâts, au contraire. Ainsi, moins de 20% des enfants vivant au sein de familles recomposées réussissent des études supérieures. Dans les familles monoparentales, ce pourcentage s'élève à 24% et jusqu'à 45,6% dans les familles unies.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires