Les élus liégeois MR, cibles de tags et menaces, ont déposé plainte

14/05/15 à 15:09 - Mise à jour à 15:08

Source: Belga

Plusieurs plaintes ont été actées par la police de Liège pour des tags et des menaces dont ont été victimes, dans la nuit de mardi à mercredi, plusieurs élus MR liégeois, a-t-on appris jeudi auprès du bourgmestre de la ville.

Les élus liégeois MR, cibles de tags et menaces, ont déposé plainte

Le pochoir que les élus MR ont découvert devant leur maison. © DR

Une plainte pour dégradations, menaces, incitation à la haine et à la violence sera déposée prochainement en main d'un juge d'instruction, annonce par ailleurs le MR de Liège.

Mercredi matin, plusieurs élus réformateurs du conseil communal de Liège ont découvert des tags comportant des inscriptions menaçantes et un symbole utilisé par les nazis dans les camps de concentration pour désigner, entre autres, les "chômeurs de longue durée". Ces mêmes inscriptions et symbole ont été apposés devant le bureau du MR à Liège, le tout accompagné à chaque fois d'un tract.

Si le mouvement réformateur a clairement condamné ces faits, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer (PS), a également tenu à réagir en soulignant qu'on ne pouvait "admettre de telles réactions et manifestations d'hostilité vis-à-vis de mandataires ou de citoyens en raison d'opinions politiques ou philosophiques exprimées dans un cadre démocratique".

La Ville a pris ses dispositions afin que son service technique nettoie les bâtiments concernés par les dégradations. Le bourgmestre a également demandé que des mesures de surveillance soient prises par les services de la police locale.

L'enquête se poursuit afin de confondre les auteurs de ces tags.

En savoir plus sur:

Nos partenaires