Les élèves francophones n'ont pas la bosse des maths

03/10/14 à 07:05 - Mise à jour à 07:48

Source: Belga

Les mathématiques restent un domaine sensible pour les élèves francophones, au primaire comme au secondaire, ressort-il des résultats définitifs du Certificat d'étude de base (CEB) et du Certificat d'études du 1er degré (CE1D - organisé à la fin de la 2e secondaire) passés en juin dernier et qui ont été transmis à la Commission de pilotage de l'enseignement, rapporte Le Soir vendredi.

Les élèves francophones n'ont pas la bosse des maths

© Thinkstock

Au CEB de juin dernier, 88,8% des enfants de 6e primaire ont réussi le test, contre 96,5% en 2013. Ce taux de réussite dégringole à 10,8% chez les élèves de la 1e différenciée (40,9% il y a un an).

Si l'on considère les épreuves isolément, on obtient des taux de réussite de 97,9% en éveil, de 94,9% en français et de 90,9% en maths. Le score moyen en 6e primaire s'est élevé à 77,7% en éveil, à 72,5% en maths et à 72,2% en français.

Sur les 66,9% qui étaient en échec dans une seule matière, 49,4% étaient en difficulté en maths, 16% en français, 1,5% en éveil.

Les taux de réussite du CE1D, organisé à la fin de la 2e secondaire, sont de 60,7% en maths, de 81,3% en français, de 65,8% en langue moderne. Les scores, eux, s'élèvent à 55% en maths et à 64% en français. En langue moderne, ils atteignent 57,8% en néerlandais, 55,8% en anglais et 64,8% en allemand.

En savoir plus sur:

Nos partenaires