Les élections anticipées du 10 juin ? "Une erreur majeure !"

23/12/10 à 07:28 - Mise à jour à 07:28

Source: Le Vif

Aux yeux du président du Conseil européen, la Belgique n'est clairement pas l'enfant malade de l'Europe. Herman Van Rompuy juge par ailleurs que les élections anticipées du 10 juin étaient une "erreur majeure" : "Ceux qui les ont provoqués portent une très grande responsabilité."

Les élections anticipées du 10 juin ? "Une erreur majeure !"

© EPA

Herman Van Rompuy, président du Conseil européen et ancien Premier ministre belge, conteste les analyses selon lesquelles la Belgique serait l'"enfant malade" de l'Europe. Il se montre également critique devant les affirmations de certains politiques qui craignent une attaque des spéculateurs si un nouveau gouvernement n'était pas formé dans les trois prochains mois.

"D'abord, je n'aurais jamais parlé de cette façon-là, a-t-il expliqué devant 150 lecteurs du quotidien Le Soir. Ensuite, il faut dire que les fondamentaux de l'économie belge sont beaucoup plus sains qu'on ne le croit. La Belgique n'est pas l'enfant malade de l'Europe. Le FMI n'a rien dit d'autre : le prochain gouvernement devra faire des réformes mais nous n'avons pas de problème majeur pour l'instant."

Selon Herman Van Rompuy, il faut tirer le meilleur parti des affaires courantes, y compris en confectionnant un budget pour l'année qui vient. "Et pourquoi pas un budget élaboré par le gouvernement en affaires courantes ? Il n'est pas interdit d'y songer."

L'ancien Premier ministre juge par ailleurs que les élections anticipées du 10 juin étaient une "erreur majeure" : "Ceux qui les ont provoqués portent une très grande responsabilité."

Herman Van Rompuy considère enfin qu'on est "beaucoup plus près d'un accord politique qu'on ne le croit".

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires