Les électeurs du CD&V, de l'Open VLD et du sp.a guère favorables à une coalition avec la N-VA

14/02/14 à 13:36 - Mise à jour à 13:36

Source: Le Vif

Selon un sondage réalisé par De Morgen, les électeurs de l'Open VLD, du CD&V, du s.pa et de Groen ne sont guère favorables à une coalition avec les nationalistes flamands.

Les électeurs du CD&V, de l'Open VLD et du sp.a guère favorables à une coalition avec la N-VA

© Belga

La N-VA et ses électeurs souhaitent faire partie des futurs gouvernements. Cependant, si la situation ne devait dépendre ques des électeurs des autres partis, la N-VA resterait dans l'opposition après le 25 mai. Le sondage révèle que 58 pour cent des électeurs de l'Open VLD et du CD&V souhaitent un gouvernement flamand sans la N-VA. Sur le plan fédéral se dégage une légère préférence de gouverner sans la N-VA.

Seuls dix pour cent des électeurs souhaitent poursuivre la coalition flamande avec la N-VA. 22 pour cent d'entre eux souhaitent une répétition de la coalition fédérale.

Carl Devos, politologue à l'Université de Gand, estime que si la N-VA convainc beaucoup d'électeurs, elle n'a que peu d'alliés.

L'électeur wallon souhaite une coalition olivier

Selon ce sondage, l'électeur flamand est favorable à une continuation de la coalition fédérale actuelle. Par contre, l'électeur wallon semble plus séduit par une coalition olivier, telle que préconisée par le président du PS Paul Magnette : les chrétiens-démocrates, les socialistes et les verts, ce qui signifie l'éviction des libéraux du MR et donc une mauvaise nouvelle pour la N-VA aussi : le MR est l'allié francophone le plus probable (et sans doute le seul) des nationalistes flamands. En revanche, les libéraux ne sont pas très enthousiastes à l'idée de continuer à gouverner avec le PS : les électeurs bleus veulent gouverner avec le cdH, éventuellement complété par Ecolo.

La N-VA continue à absorber le Vlaams Belang

Selon le sondage la N-VA continue à absorber le Vlaams Belang. Là où en 2004 (à cette époque encore le Vlaams Blok) le parti d'extrême droite atteignait pratiquement 25 pour cent des voix aux élections flamandes, il doit se contenter à présent de 7,6 pour cent. Selon le journal De Morgen, le VB est complètement aspiré par la N-VA : les six sièges que perd le VB vont intégralement à la N-VA.

En savoir plus sur:

Nos partenaires