"Vous savez que vous êtes mort ? Le PS, c'est mort"

"Vous savez que vous êtes mort ? Le PS, c'est mort"

Thierry Fiorilli - C'était juste avant le premier tour des législatives françaises. A Paris, sur le marché de la place des Fêtes, dans le XIXe arrondissement, plutôt populaire. Une dame, retraitée, apostrophait Jean-Christophe Cambadélis. Sans faire de ronds de jambe, comme racontait France Info.

Attentat de Londres : la deuxième mort du communautarisme

Attentat de Londres : la deuxième mort du communautarisme

Gérald Papy - "Notre pays doit se rassembler. [...] Nous ne devons pas vivre comme des communautés séparées et ségréguées, mais comme un véritable Royaume-Uni ". Au lendemain de l'attentat de Londres, la Première ministre britannique Theresa May a eu des accents churchilliens pour prendre la mesure du choc qu'a provoqué parmi ses concitoyens cette vague terroriste inédite.

"L'homme de l'avenir est celui qui aura la mémoire la plus longue"

"L'homme de l'avenir est celui qui aura la mémoire la plus longue"

Thierry Fiorilli - C'est l'un des grands paradoxes de l'époque : l'aspiration au changement s'amplifie, les références au passé explosent, mais sa connaissance se délite. La plupart des nouveaux dirigeants politiques, comme la plupart de leurs prétendants, exortent allègrement au retour des valeurs ou splendeurs d'antan. Là résiderait la modernité du pouvoir : revenir en arrière pour mieux aller de l'avant.

"En ciblant l'Iran, Trump va-t-il répéter la même erreur que Bush avec l'Irak ?"

"En ciblant l'Iran, Trump va-t-il répéter la même erreur que Bush avec l'Irak ?"

Gérald Papy - Le Bataclan à Paris, la discothèque le Pulse à Orlando, la promenade des Anglais à Nice, le marché de Noël à Berlin et, depuis lundi soir, la Manchester Arena... Lieux de partage et de fête, les théâtres de ces attentats perpétrés depuis deux ans par des extrémistes islamistes ne sont pas choisis au hasard.

Renouveau politique: "Changer, c'est d'abord réparer"

Renouveau politique: "Changer, c'est d'abord réparer"

Thierry Fiorilli - Renouveau politique. Elus, électeurs et observateurs s'accordent sur ce qui semble désormais, ou pour l'instant, une nécessité. Renforcée par la victoire, en France, d'Emmanuel Macron.

"Pour Macron, il faudra éviter le piège Obama"

"Pour Macron, il faudra éviter le piège Obama"

Gérald Papy - Dans l'adhésion que suscite un dirigeant politique, il ne faut pas négliger - ni surestimer - la force des symboles. La solennité qui a présidé à la célébration au Louvre de la victoire d'Emmanuel Macron et la sobriété qui a marqué ses très studieuses premières journées d'après-élection ont démontré une grande maîtrise de la part du jeune président élu.

"En France, il y a maintenant le devoir de rassembler"

"En France, il y a maintenant le devoir de rassembler"

Gérald Papy - A côté de l'incroyable ascension d'Emmanuel Macron, beaucoup commentée depuis sa victoire de dimanche dernier, l'autre événement du premier tour de l'élection présidentielle française est l'atonie qui a accueilli la forte progression du vote en faveur de l'extrême droite.

"La toute-puissance des formations politiques traditionnelles a vécu"

"La toute-puissance des formations politiques traditionnelles a vécu"

Thierry Fiorilli - Le 7 mai prochain, le visage qui se dessinera progressivement sur les écrans des chaînes télé françaises, à 20 heures, sera celui de Marine Le Pen, d'Emmanuel Macron, de François Fillon ou de Jean-Luc Mélenchon. Selon tous les sondages d'intentions de vote, depuis des semaines, seuls ces quatre candidats-là peuvent prétendre à l'Elysée.

"Une stratégie pour la Syrie, M. Trump ?"

"Une stratégie pour la Syrie, M. Trump ?"

Gérald Papy - Le coup de semonce des Etats-Unis au régime de Bachar al-Assad après l'effroyable attaque chimique de Khan Cheikhoun révèle davantage la personnalité de Donald Trump qu'il ne dégage de perspective de solution du conflit syrien.

"Le cumul des mandats n'implique pas obligatoirement une qualité d'activité réduite"

"Le cumul des mandats n'implique pas obligatoirement une qualité d'activité réduite"

Thierry Fiorilli - Les performances des footballeurs sont analysées statistiquement sous toutes leurs formes (buts, passes, kilomètres parcourus, tacles,...). Ce n'est pas encore le cas de nos élus. Si un ministre peut être jugé sur ses actes, qu'en est-il d'un député ? Qu'est-ce qui distingue le bon du mauvais ? Peut-on d'ailleurs distinguer ? Le faut-il ?

Le PS et les misères de la gauche socialiste

Le PS et les misères de la gauche socialiste

Gérald Papy - Le sondage printanier La Libre/RTBF ébranle le pouvoir d'un des derniers partis socialistes de l'ouest de l'Europe qui avait résisté à la crise de la social-démocratie. L'avènement du PTB à la deuxième place du palmarès en Wallonie reproduit un phénomène apparu en Grèce et ébauché en Espagne, deux pays durement frappés, eux, par les politiques d'austérité imposées par l'Europe pour remédier au déficit de la dette publique.

"La famine... mais quelle famine ?"

"La famine... mais quelle famine ?"

Gérald Papy - Les crises alimentaires sur lesquelles les Nations unies tentent de mobiliser depuis quelques jours les bonnes volontés internationales semblent nous ramener dans les années 1980, au temps des concerts Live Aid de Bob Geldof en solidarité avec les victimes de la grande famine en Ethiopie. Sans la solidarité et les concerts.

"Depuis 30 ans, la gestion politique des banlieues françaises est un échec"

"Depuis 30 ans, la gestion politique des banlieues françaises est un échec"

Gérald Papy - L'affaire Théo, du nom de ce jeune homme qui aurait été victime d'un viol de la part de plusieurs policiers lors de son arrestation, ainsi que ses conséquences, témoignent une nouvelle fois de l'échec de la gestion des banlieues, et ce depuis plus de trente ans, tant de la part de la gauche que de la droite.

Populisme: "Donald Trump et Nicolas Sarkozy sont pris à leur propre piège"

Populisme: "Donald Trump et Nicolas Sarkozy sont pris à leur propre piège"

Gérald Papy - Les populismes grandissant que connaissent aujourd'hui plusieurs grandes nations, dont les États-Unis et la France, risquent pourtant de subir un sérieux revers, avec les deux échéances électorales qui s'y annoncent. Assiste-t-on aux limites du populisme ?

Trump et le capitalisme autoritaire

Trump et le capitalisme autoritaire

Gérald Papy - Donald Trump joue gros à la Convention républicaine qui se tient à Cleveland depuis lundi et jusqu'à ce jeudi 21 juillet. Non que sa candidature, forgée dans les primaires, puisse encore souffrir la contestation au sein d'un parti dont il s'est longtemps tenu à distance.