Les drôles de comptes de Renaissance du livre

01/02/18 à 09:44 - Mise à jour à 16/02/18 à 09:49
Du Le Vif/L'Express du 01/02/18

Kroll n'est plus. Le rentable caricaturiste a quitté sa maison d'édition belge. Tuile pour Renaissance du livre qui, endettée, a dû demander une réorganisation judiciaire. Et dont les méthodes du patron, Alain Van Gelderen, posent question. Comme sa propension à ne pas toujours payer ce qu'il doit. Une information judiciaire est ouverte.

ENQUETE EDITION DU LIVRE - DROIT DE REPONSE DE M. Alain Van Gelderen et de la société Renaissance SA

Trois mille exemplaires, en Belgique, ça s'appelle un succès. Cinq mille, une réussite. Sept mille : exceptionnel. Alors plus de 20 000 ? Pierre Kroll superstar ! Depuis 1995, ses rétrospectives et agendas font un carton sous les sapins. Un cadeau de Noël rêvé, pour son éditeur. L'heureux bénéficiaire, cette année, n'est plus belge mais français : après vingt-deux ans de fidélité nationale, le caricaturiste a quitté Renaissance du livre pour rejoindre les parisiennes Arènes. Divorce tendu, sur fond de relevés de ventes contestés.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires