Les dirigeants de Lufthansa arrivent sur les lieux, un an après la catastrophe

24/03/16 à 10:12 - Mise à jour à 10:12

Source: Belga

(Belga) Les dirigeants de la Lufthansa et de sa filiale à bas coûts Germanwings, dont l'avion, précipité au sol par son copilote, s'est écrasé il y a un an dans le sud des Alpes françaises, sont arrivés jeudi matin au Vernet (Alpes-de-Haute-Provence) pour la commémoration anniversaire.

Les dirigeants de Lufthansa arrivent sur les lieux, un an après la catastrophe

Les dirigeants de Lufthansa arrivent sur les lieux, un an après la catastrophe © BELGA

Le PDG de la Lufthansa Carsten Spohr et celui de la Germanwings Thomas Winkelmann sont arrivés peu avant 08h30 dans la petite commune alpine située à proximité immédiate des lieux du drame, et qui abrite notamment la principale stèle en mémoire des victimes. Nous sommes ici aujourd'hui pour montrer notre respect aux victimes, montrer qu'on les soutient, même un an après", a déclaré à la presse Carsten Spohr, en allemand, avec l'aide d'une traductrice. "Aujourd'hui n'est pas le lieu de parler en termes judiciaires, aujourd'hui on est juste là, avec 100 membres et collaborateurs de la Lufthansa, pour aider les familles à supporter leur deuil et les aider le mieux que l'on peut", a-t-il poursuivi, quelques minutes avant les cérémonies organisées par la compagnie. La commémoration doit débuter par la lecture des prénoms des 149 victimes devant la stèle de pierre érigée peu après le drame, puis une minute de silence sera observée à 10h41, l'heure exacte du crash. Suivront des allocutions des proches ainsi que des chants et des lectures avant un moment de recueillement et un dépôt de gerbe au cimetière du village, où des restes humains non identifiés ont été inhumés dans une tombe commune. Jeudi et vendredi, les proches qui le souhaitent pourront également se rendre sur les lieux exacts de la catastrophe, à près de 1.500 mètres d'altitude. Selon le préfet des Alpes-de-Haute-Provence Bernard Guérin, 80 personnes doivent se rendre, en 4X4 puis à pied, dans le cirque montagneux non loin du col de Mariaud. Le crash de l'avion de la Germanwings, que le copilote allemand Andreas Lubitz avait délibérément projeté vers le sol après s'être enfermé dans la cabine de pilotage, avait provoqué la mort de 144 passagers et six membres d'équipage. (Belga)

Nos partenaires