Les directeurs régionaux de l'ISI prennent leur distance avec Karel Anthonissen

18/11/16 à 11:17 - Mise à jour à 11:22

Source: Belga

(Belga) Les directeurs de l'Inspection Spéciale des Impôts (ISI), à l'exception de celui de la section gantoise, ont écrit au ministre des Finances pour prendre leurs distances avec les affirmations du directeur gantois, Karel Anthonissen, à propos de la régularisation fiscale.

M. Anthonissen a déposé le mois passé une plainte auprès de tous les parquets du pays concernant un possible blanchiment d'argent portant sur 61.546 dossiers de régularisation fiscale. Le montant total des capitaux blanchis pourrait atteindre plus de 36 milliards d'euros, soit la plus grosse affaire de ce registre jamais suspectée en Belgique. Les directeurs de l'ISI de Namur, Bruxelles, Anvers ainsi que de la 5e direction, en charge de la gestion quotidienne, soutenus par le directeur général de l'ISI, rappellent leur attachement à la lutte contre la fraude fiscale et contestent la façon dont leur collègue présente les faits, et qui repose à leur yeux "sur une présentation non correcte des chiffres et de la réalité juridique et fiscale". "Animé de ce souci, nous voulons prendre complètement nos distances" avec la plainte déposée par M. Anthonissen, déclarent-ils. Ces directeurs se disent prêts à être entendus par la Commission des Finances ou la Commission spéciale Fraude fiscale internationale/Panama Papers. Le président de la Commission des Finances, Eric Van Rompuy (CD&V), a lu vendredi la lettre à ses collègues. "Le contenu est très interpellant. On a l'impression que M. Anthonissen est lâché par les siens", a commenté le président de la Commission Panama Papers, Ahmed Laaouej (PS), qui souhaite que ces directeurs soient auditionnés. (Belga)

Nos partenaires