Les difficultés budgétaires du prochain gouvernement flamand

11/07/14 à 15:30 - Mise à jour à 15:30

Source: Le Vif

Le président du parlement flamand, Jan Peumans (N-VA), a souligné vendredi à l'occasion de la fête de la Communauté flamande les difficultés budgétaires auxquelles sera confronté le prochain gouvernement flamand, qu'il attribue aux transferts financiers incomplets d'une sixième réforme de l'État que son parti n'a pas soutenue.

Les difficultés budgétaires du prochain gouvernement flamand

© Belga

"Nous nous retrouvons dans une tension difficile: d'un côté d'importantes compétences sont transférées, mais d'un autre il y a un problème budgétaire, car les moyens (financiers) n'ont pas été entièrement transférés", a-t-il déclaré dans son discours du 11 juillet à l'Hôtel de ville de Bruxelles.

Il y voit "le talon d'Achille" de la 6e réforme de l'État.

Et le nationaliste flamand d'adopter de forts accents sociaux, en matière de lutte contre la pauvreté. Les choix à faire devront mener à ce que la Flandre aborde ces nouvelles compétences "sans que certaines catégories de citoyens tombent du bateau, sans que la pauvreté n'augmente en Flandre", a-t-il insisté, citant la politique de l'emploi comme levier le plus important de lutte contre la pauvreté.

La marge budgétaire étroite ne doit toutefois pas empêcher la Flandre d'être ambitieuse, a estimé M. Peumans. "Nous devons montrer que l'on peut agir autrement, mais surtout mieux". Et d'appeler les négociateurs à conclure un accord de gouvernement de "bon père de famille", pour une "gestion ambitieuse qui maintienne la Flandre parmi les régions du top sans laisser de côté les plus faibles de la société".

Nos partenaires