Les deux lunes de Mars probablement nées de la collision avec une protoplanète

04/07/16 à 20:15 - Mise à jour à 20:15

Source: Belga

(Belga) Les deux petites lunes de Mars sont probablement nées d'une gigantesque collision de cette planète avec une protoplanète, ressort-il lundi d'une étude publiée dans la revue scientifique Nature Geoscience et à laquelle a participé l'Observatoire royal de Belgique.

Les deux lunes de Mars probablement nées de la collision avec une protoplanète

Les deux lunes de Mars probablement nées de la collision avec une protoplanète © BELGA

On croyait jusqu'à présent que ces deux petites lunes à la forme d'une pomme de terre, Phobos (peur ou phobie en ancien grec) et Deimos (panique), étaient des astéroïdes capturés par Mars. Cependant, la forme et l'orientation de leur orbite contredisent cette hypothèse, selon des scientifiques belges, français et japonais, menés par Pascal Rosenblatt de l'Observatoire royal de Belgique. Ils suggèrent ainsi que Phobos et Deimos se sont formées par accrétion des débris éjectés par une collision catastrophique entre Mars et un corps primordial trois fois plus petit. Cette collision pourrait avoir dévasté l'hémisphère nord de Mars, y effaçant tout relief, et imprimé à la planète rouge sa rotation, lui imposant un cycle jour/nuit comme sur Terre. "Le mécanisme nécessite que Mars ait possédé dans le passé d'autres lunes aujourd'hui disparues, qui ont rassemblé les débris pour former Phobos et Deimos. Le scénario proposé permet de comprendre pourquoi Mars a deux lunes et non une seule comme la Terre", expliquent les chercheurs. De nouvelles observations devraient permettre d'en savoir plus. L'agence spatiale japonaise JAXA prévoit en effet de lancer une mission de retour d'échantillons de la surface de Phobos en 2022. De même, l'agence spatiale européenne ESA, en association avec l'agence spatiale russe Roscosmos, a des projets similaires en 2024. (Belga)

Nos partenaires