Les détentions préventives de Mohamed Bakkali et d'Ibrahim Abrini sont prolongées

24/11/16 à 16:38 - Mise à jour à 16:40

Source: Belga

(Belga) Dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris, la chambre du Conseil a prolongé jeudi pour deux mois la détention préventive de Mohammed Bakkali et celle d'Ibrahim Abrini, le frère cadet de Mohamed Abrini, complice présumé de Salah Abdeslam, également identifié comme "l'homme au chapeau" accompagnant les deux kamikazes qui se sont fait exploser à l'aéroport de Bruxelles le 22 mars, a indiqué jeudi le parquet fédéral.

Mohamed Bakkali (29 ans) a été interpellé le 26 novembre 2015. Sa voiture avait été aperçue dans le quartier de la planque de Charleroi et d'Auvelais, qui aurait servi à la préparation des attentats de Paris. Il aurait aussi loué la planque de Schaerbeek dans laquelle des empreintes de Salah Abdeslam ont été retrouvées. La police a encore retrouvé chez lui une vidéo sur laquelle il espionnait un responsable d'un site nucléaire de Mol. Le suspect avait aussi loué l'appartement de la rue Max Roos, à Schaerbeek, où les frères El Bakraoui ont séjourné avant les attentats de Bruxelles. Le testament audio du kamikaze de l'aéroport Ibrahim El Bakraoui, retrouvé sur un ordinateur jeté dans une poubelle, innocenterait Mohamed Bakkali. Mohamed Bakkali est mis en examen par la France pour participation à des activités terroristes. Par arrêt du 30 juin, la chambre des mises en accusation de Bruxelles a rendu exécutoire le mandat d'arrêt européen décerné par les autorités judiciaires françaises à son encontre. Sa remise aux autorités françaises est conditionnée à son renvoi en Belgique, après jugement en France, pour y subir la peine ou la mesure de sûreté prononcée. Ibrahim Abrini avait été inculpé le mois de mars dernier pour participation à une organisation terroriste dans le cadre des attentats de Paris. Il était soupçonné d'avoir aidé son frère en cavale. Libéré sous conditions, Ibrahim Abrini a à nouveau été placé en détention le 20 juin dernier pour non respect des conditions des mesures alternatives. (Belga)

Nos partenaires